Membres

Vos impressions ici :



Écrivez vos impressions sur ce blog et son auteur (et non des demandes de renseignements)

http://www.livre-dor.net/livre.php?livredor=130290.

jeudi 21 janvier 2010

une plante intéressante : uncaria tomentosa (griffe du chat)


La" griffe du chat" (uncaria tomentosa ) liane grimpante est surtout présente dans les forêts humides de l'Amazonie. Son nom provient de crochets qui permettent à la plante de se fixer aux branches des autres arbres et qui ressemblent à des griffes de chat. Elle est considérée comme une plante sacrée par les tribus de la forêt amazonienne du Pérou et ils lui attribuent une action sur l'esprit autant que le corps . Depuis plus de 2000 ans, Ils utilisent l'écorce de plante pour soigner tous leurs maux ( fièvre gastrite, entérite ,rhumatisme, ulcères cutanés...) et même comme contraceptif (action régulatrice sur le cycle féminin ).
C'est Klaus Keplinger qui nous l'a faite découvrir en 1970 après avoir entendu parler d'un homme guéri d'un cancer avec cette plante. Il a fait de nombreuses publications sur cette plante.
En 1994, l'O.M.S, à Genève a reconnu l'efficacité de la plante lors d'une conférence internationale.
Il semblerait que son efficacité est due à des alcaloïdes et autres constituants de la plante tels les glycosides, pour ses effets immunostimulants et anti inflammatoires.

INDICATIONS CHEZ L'HOMME :


-Effet immuno stimulant: Cette plante a été utilisée comme traitement d'appoint chez l'homme du cancer,des leucémies et sida et d'une manière générale à toutes maladies du système immunitaire

-Effet anti inflammatoire: Cette plante est utilisée comme traitement du rhumatisme.

-Effet sur le système cardiovasculaire: En inhibant l'agrégation plaquettaire et la thrombose et en améliorant l'irrigation cérébrale, elle pourrait avoir un effet bénéfice pour des patients atteints de la maladie d'Alzheimer ( effet anti-amnésique observé sur des animaux de laboratoire ).

-Effet anti mutagène: Une étude chez des fumeurs traités avec la griffe du diable durant 3 mois a montré que les poumons avaient repris leur couleur normale et que les substances mutagènes éliminées par les urines avaient disparu.

INDICATIONS EN MÉDECINE VÉTÉRINAIRE :


Chez les carnivores,elle est souvent prescrite en accompagnement de l'antibiothérapie..


De nombreuses présentations dosées à 0,25g, 0,5g et 1g... existent à usage humain qui peuvent être utilisées chez les carnivores en adaptant la posologie : elle est est de 20 mg /kg chez le chat et de 40 mg /kg chez le chien.

A côté de ces présentations de phytothérapie, il existe une présentation homéopathique : Uncaria tomentosa DH 8 en gouttes buvables solution aqueuse.  La posologie est de 5 à 10 gouttes/jour. Il est parfois difficile de se procurer cette présentation en France. mais elle est disponible dans les pays frontaliers.

Dans la pathologie des félins dominée par les maladies virales, cette plante a une efficacité remarquable et réduit la durée de la maladie ( coryza, typhus ,herpès virose....). Elle sera prescrite durant une quinzaine de jours,associée à d'autres médicaments. Dans la chlamydiose elle renforce l'action de la doxycicline. A ma connaissance, l'ayant prescrite durant des années, elle n'a pas d'effets secondaires.
Dans la leucose associée aux vitamines (Tonivit ND et aux oligoéléments (Cu, Au, Ag Oligosols ND ), elle prolonge sensiblement la vie de l'animal.
Par ses propriétés immuno-stimulantes ,elle peut être aussi prescrite dans le traitement post-opératoire du fibrosarcome félin associée au gui (Viscum album ) plante ayant des effets antimitotiques (voir l' article du blog sur le fibrosarcome).


Chez les canidés, l'effet immuno-stimulant est intéressant dans toutes les maladies virales (maladie de Carré, parvovirose... ). Elle a été aussi prescrite en cancérologie surtout en postopératoire notamment après l'ablation de tumeurs mammaires, d'angiosarcome de la rate et autres cancers durant plusieurs mois.
De plus cette plante a été utilisée avec succès dans la prévention de la grippe aviaire lors de l'épizootie chez les volailles il y a quelques années, probablement en renforçant les défenses immunitaires.
Donc une plante intéressante à ne pas oublier !


Bibliographie :

120 plantes médicinales: Dr M. Rombi ( Alpen )
Le guide de Phytothérapie: Dr J; Grunwald ( Marabout)
Publication: Traitement des affections virales chez le chat et les agneaux avec Una de gato Klaus Keplinger Lima 1987 .

1 commentaire:

Arnaud Veto a dit…

Pour les commentaires ou les questions, veuillez les poser dans le démarrage du blog (2009). Merci.