Membres

Vos impressions ici :



Écrivez vos impressions sur ce blog et son auteur (et non des demandes de renseignements)

http://www.livre-dor.net/livre.php?livredor=130290.

lundi 1 août 2011

LE SILICIUM

-Le minéral :



Après l’oxygène, c’est l’élément le plus important de la croûte terrestre : 28 % de sa masse...Environ 7 grammes dans le corps humain...

Il n’existe pas à l’état libre mais uniquement sous forme de composés :
- la silice (dioxyde de silicium) : présente dans le sable,l'argile, les roches : le granite , le quartz …).
Elle sert notamment à la fabrication du verre…
- Les silicates : présents dans différentes roches ( feldspath…)

Au 20ème siècle, l’homme a synthétisé des polymères, les silicones aux usages multiples ( joints d‘étanchéité…et surtout les semi-conducteurs que l‘on retrouve dans les transistors, les ordinateurs, les puces électroniques...).


Le silicium est présent dans toutes les plantes et animaux et est nécessaire à la vie.
L'homme et les mammifères assimilent peu le silicium minéral ( de l'ordre de 1 à 2 %) mais seulement celui provenant de végétaux ou d'animaux.

Les diatomées et radiolaires ont la faculté de l’extraire de la mer pour fabriquer leur squelette …
Au bout de la chaine alimentaire on le retrouve dans le corps des animaux et de l’homme, sans oublier les végétaux qui le puissent dans le sol.

Des auteurs et surtout des sites marchands reprochent à ce silicium d’origine animale ou végétale d’être peu assimilable par les organismes vivants et conseillent de prendre des produits de synthèse ( comme le G5 du Le Ribault, géologue de formation qui a eu bien des déboires avec l'ordre des médecins et pharmaciens de France…). Ils le qualifient d'organique. Les produits naturels, issus de végétaux ou animaux sont aussi organiques...!


Personnellement, je pense que ces produits issus de la nature sont très efficaces pour les avoir employés avec succès sur moi et sur mes clients à 4 pattes.! Encore, une fois, je ne parle que de mon expérience !


Applications thérapeutiques :



Par sa présence dans de nombreux tissus (peau,/ collagène; cartilages,/ GAG; os / fixateur du calcium; vaisseaux / élastine; phanères…) cet oligo-élément est indispensable à la vie. Sa carence provoque des troubles graves.
L’organisme l’assimilant moins bien avec l’âge, un apport complémentaire devient indispensable avec le vieillissement.


- Pathologie cutanée : plaies , retard de cicatrisation, chute de poils, griffes cassantes…
-Pathologie articulaire : arthroses, tendinites, raideurs…
-Pathologie osseuse : fractures, ostéoporose…
-Pathologie infectieuse : comme stimulant de l’immunité.
-Pathologie de vieillissement par des propriétés anti-oxydantes et stimulantes de l’immunité.

Chez les animaux :


I-en allopathie :


a)- les plantes :


Ce sont les plantes poussant sur des terrains siliceux qui captent la silice du sol et l’assimilent au même titre que les diatomées…

-L’ortie (Urtica dioïca) :
Il s'agit de la grande ortie( de 0,5 à 1,50 m.) commune dans nos campagnes, dont les inflorescences très riches en principes actifs se ramassent au printemps.
Dans ses cours aux agriculteurs, le Dr R.Steiner, le père de la médecine anthrosophique disait à son sujet: "Cette plante est la plus grande bienfaitrice du règne végétal...elle est quasi irremplaçable..."
Par ses propriétés anti-inflammatoires, elle permet de lutter contre l'arthrose.
Elle régénère l'usée...( notamment les cartilages).
C'est aussi un excellent fortifiant par la présence de nombreux oligo-éléments (Ca, P,Fer,K,sodium..et silicium !) et de vitamines (A,B,C,PP...) et d'un taux important de protéines et d'acides gras insaturés (graines).
Elle traite l'adénome prostatique du chien âgé en association avec Sabal cerrulata (Le palmier de Floride).
Elle possède des propriétés immuno-modulatrice et adaptagène.

-La prêle ( Equisetum arvense) :
Cette plante se rencontre sur les terrains argileux ou sablonneux, un peu humides. La prêle d'hiver ou du début du printemps contient beaucoup plus de silice.
C'est un puissant diurétique, un hémostatique remarquable et un reminéralisant de 1er ordre ( rachitisme, laxité articulaire, consolidation des fractures..., très utile chez les chiens de grande race).
Son action à petites doses répétées peut provoquer une irritation de l'appareil urinaire ( d'où son utilisation en homéopathie !). Il est préférable faire des cures de 10 à 15 jours par mois.


- Le bambou ( bambos bambusa, arundinacea ou vulgaris ):
Son aspect rappelle une colonne vertébrale...
C'est aussi un excellent anti-inflammatoire,notamment les problèmes de dos chez le chien.
Actuellement, les sites du net vantent les effets bénéfiques du bambou "Tabashir" (exsudat de jeunes tiges de bambou femelle), très riche en silice(jusqu' à 77% de silicium assimilable...).
C'est aussi l'aliment préféré des éléphants d'Inde et des pandas géants de Chine qui sont reconnus comme ayant une longévité exceptionnelle...

Ces plantes peuvent être prescrites chez le chien soit en TM à raison d’une goutte / kg /jour ou en EPS à raison d’un ml / 5 kg. Des laboratoires commercialisent d’autres formes galéniques ( poudre, granulés, comprimés ,gélules…) et il faut donc se reporter à la posologie indiquée car tout dépend du dosage.

Recommandations : D'après Osborne et repris par mes consoeurs A.Stevenson et C.Rutgers, le Berger allemand (principalement le mâle) et le Bobtail développeraient plus facilement des calculs de silice... qui pourraient être d'origine alimentaire. Donc prudence dans ces 2 races !
Je pense aussi qu'il faut être prudent avec le chat et surtout le mâle castré qui est aussi sujet aux calculs urinaires, surtout quand il est nourri avec une alimentation sèche de mauvaise qualité....

2)- Les sous produits d’animaux :
Ils sont nombreux : carapaces de crabe, ailerons de requin et de raie, coquilles de moule verte, corde de vache....
De nombreuses spécialités vétérinaires en contiennent… , et chaque laboratoire dit que sa composition est la meilleure....Elles contiennent de la glucosamine et de la chondroïtine, en proportion variable, souvent associé à du Manganèse comme modificateur du terrain arthrosique.

Tous ces « compléments alimentaires » peuvent être ajoutés, sans aucun problème à des anti-inflammatoires allopathiques ( Corticoïdes, AINS). Ils permettent en général de réduire leur posologie, voire de les supprimer après quelques mois de traitement.


II-En homéopathie :


a)-SILICEA:( la silice)

Remède poly diathésique. Pathogénésie décrite par S.Hahneman dans le traité des maladies chroniques.

Ses principales indications :
- La suppuration chronique, indolente, torpide….(abcès, ostéites…)
-Le sujet déminéralisé, présentant un défaut d’assimilation, avec arrêt du développement, aspect vieillot et souffreteux…, rachitique !
- le coryza trainant chez le chat
- la mammite trainante chez la vache laitière déminéralisée.; la diarrhée des veaux à odeur de pourriture. Les omphalophlébites des nouveaux nés.
-la toux et les manifestations asthmatiformes chez le cheval, le mal du garrot et sa fistule.
-les suites de traumatismes de la colonne vertébrale; les déformations lombaires du chien (alterner avec Medorrhinum).
- les fistules anciennes en association avec Fluoricum acidum (glandes anales)..
-les alopécies des vieux chiens.
Ect…

Comme pour Hepar sulfur, il semblerait que les hautes dilutions tarissent les suppurations alors que les basses dilutions collectent le pus et favorisent son élimination.
Dans les manifestations pathologiques intéressant l’appareil respiratoire (sinus, poumons, rester en basses dilutions, surtout chez le cheval !

Le type de chien :
C’est un chien hyperémotif, hypersensible qui se fatigue facilement, avec souvent un sommeil agité !
En fait, c’est un animal tranquille qui a besoin qu’on le laisse en paix !

b)- Urtica urens 5CH :
C'est la petite ortie, la "brulante"...Ses indications sont les suivantes :

- La lactation nerveuse de la chienne avec Lac caninum et Conium maculatum....
-Les affections prurigineuses à leur début. Traiter ensuite le terrain et non le symptôme! Pensez à drainer les toxines vers les émonctoires !

c) Equisetum arvense D3 :
Elle permet de traiter :

- le rachitisme, la déminéralisation
- la cystite chronique.


III) En lithothérapie déchélatrice :

Petit rappel : "La lithothérapie déchélatrice est l'utilisation thérapeutique de dynamisées de roches brutes et de minéraux prélevés dans leur environnement naturel. Ces minéraux subissent un protocole de dilution et de dynamisation identique à celui des préparations de médicaments homéopathiques" ( Dr M.Tetau).
Par la chélation (captation) des "toxiques" de toutes origines ( pollution, toxines alimentaires, microbiennes, traitements allopathiques mal conduits..., cette thérapie permet de relancer les métabolismes....
Les dilutions sont habituellement en DH 8.

-Obsidienne DH 8 :
C'est une lave, riche en silice. Elle est le remède de la colonne vertébrale cervicale (arthrose).
- Silicea marina DH 8 :
Formé essentiellement de grains de quartz abrasés par l'action abrasive de la mer, le sable marin contient aussi les oligo-éléments de l'océan...
Ses indications sont une re-minéralisation de l'organisme et l'arthrose généralisée.
Une autre indication est signalée dans les cas de défaillances du système immunitaire, notamment dans la diathèse cancérinique.
- Granite DH 8 :
Les granites sont formés de quartz, c'est à dire de la silice pratiquement pure ( jusqu' à 3o % du total).
Granite consolide l'action de Calcarea carbonica, en homéopathie.

La présentation de ces médicaments est en ampoules buvables ou en flacons- doseur.
Personnellement, je les commandais en flacon et à raison d'une goutte / kg/ jour et si possible à jeun. Bien agiter le flacon avant usage (dynamisation).







VI- En mésothérapie :

Le Conjonctyl ND ( silanol) :

-plaies atones, retards de cicatrisation ( punctures en périphérie de la plaie, tous les 4 jours).
-rides chez l’homme ou la femme...(indication du Vidal ).
-alopécies de cause indéterminée chez le chien ( notamment sur les flancs en "cartes de géographique") : en association avec le Bepanthène ND injectable dans le même seringue avec bien sûr de la procaïne !
Prévoir 4 séances à 8 à 10 jours d'intervalle. Très bon résultats ( cf: mon chien Schnauzer moyen noir, pas de récidive depuis 5 ans!, alors que les dermatologues vétérinaires consultés m'avaient dit que cela était inguérissable...).


En conclusion, je citerai la phrase de Pasteur prononcée en 1857:

« Le Silicium est appelé à révolutionner notre approche thérapeutique  »

Cette phrase est toujours d’actualité !


Bibliographie :

-Les 120 plantes médicinales du Dr M. Rombi
-Le traité des maladies chroniques de S.Hahnemann
-Homéopathie vétérinaire du Dr H.Quiquandon.
-Les oligo-éléments et l'oligothérapie de Dr C.Binet
-Nouvelles cliniques de lithothérapie déchélatrice Dr M.Tetau et du Dr D.Scimeca.
-Cahiers de mésothérapie vétérinaire du Dr A. Vincent.
-Gestion nutritionnelle des urolithiases canines de A.Stevenson et C.Rutgers.
-Les vertus de l'ortie de Y.Tissier.

1 commentaire:

Arnaud Veto a dit…

Pour faire un commentaire ou poser une question, veuillez aller au démarrage du blog (2009) et suivre ce qui est indiqué. Merci.